AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Test] Castlevania Symphony of the Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anubis
Immortal Emperor
Immortal Emperor
avatar

Masculin Messages : 747
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 27

MessageSujet: [Test] Castlevania Symphony of the Night   Sam 7 Juil - 19:12

Bon, j'attaque du lourd aujourd'hui, du très lourd.

Autant mettre les points sur les i, c'est le meilleur jeu de la PS1, et de loin.

Le jeu en lui même:

Le joueur incarne Alucard, fils du vilain Dracula, le joueur doit explorer l’immense château du compte à la recherche d'objets, armes et alliés qui lui permettrons de vaincre le vampire. C'est un jeu d'action présentant des traits de RPG, je joueur peut s'équiper des armes, armures et autres équipements qui changent les statistiques d'Alucard, un système de Level est présent (allant de 1 à 99), Alucard peut trouver des démons (appelés Familliers) qui l'aident au combat, ceux si (au nombre de 5) disposent également de niveaux.

Le jeu est divisé en plusieurs parties, dans le premier château, le joueur doit récupérer deux objets lui permettant de sauver Richter, une fois Richter sauvé, le joueur doit visiter le chateau inversé, qui est donc le château de base... à l'envers, ce château est une version assombrie du premier, avec des ennemis beaucoup plus coriaces, le joueur doit retrouver des "parties" de Dracula (tout comme dans Castlevania 2) afin de l'affronter. Il y'a quatre fins avec Alucard, une avec Richter et une autre avec Maria (sur Saturne).

Le joueur peut explorer librement les deux châteaux, il n'y a à pas de cheminement obligatoire (sauf certains passages qui nécessitent une capacité spéciale ou une armure), tous les chemins sont bons pour trouver Dracula Wink.

Graphismes:

Magnifiques, tout simplement, les décors sont nombreux, très nombreux, on explore des grottes, des donjons, des arènes, une bibliothèque... le château du compte Dracula est tout simplement énorme. Tous les décors sont superbement bien dessinés, quelques pixels de temps en temps, mais rien de choquant, surtout quand on sais que le jeu est sorti en 1997, il vaut largement certains jeux actuels. L'un des jeu les plus beau et varié de la PS1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Musiques:

Les thèmes sont tous géniaux, aucune des musique n'est inférieur à une autre, lles collent toutes à leur environnement, on part chasser le vampire, le vrai (exit Edward Cullen donc), on part botter du démon, et avec cette bande son, on a encore plus envi de la faire. Bande son qui encourage aussi à l'exploration, l'un des autre point fort du jeu, ce qui me permet d’enchaîner avec la...

...Durée de vie:

Là, ça dépend du joueur, un petit joueur n'ayant rien compris au jeu va tuer Richter et avoir la mauvaise fin, le vrai joueur, le fort, celui qui veut faire le jeu à 100% explorer tout le château (100% du jeu), sauver Richter et explorer le second château (100,0% du jeu) pour botter les fesses de Vlad Tepes (Dracula pour les incultes), on arrive donc à un jeu qu'on peut quand même explorer jusqu'à 200,6%, ce qui n'est pas rien, c'est également l'un des jeux qui propose le plus de secrets, mur cachés, etc. Une fois le jeu fini avec Alucard, le joueur à la possibilité de rééditer l'exploit avec Richter Belmont, plus puissant qu'Alucard et disposant de plus de techniques de combat, il est également beaucoup plus faible défensivement, finir le jeu avec lui n'est donc pas une partie de plaisir. La version Saturn du jeu comporte également un scénario pour Maria, où le jeu se déroule de la même manière qu'avec Richter.

Maniabilité:

Parfaite, le gros point fort de la plupart des jeux de plateforme en 2D, tout répond au doigt et à l'oeil, que l'on joue avec Alucard ou Richter, seul point noir, l'impossibilité de sprinter avec Alucard (remarque, il est trop classe pour se faire transpirer), les mouvements sont fluides, aucun ralentissement, c'est nickel.

Histoire:

Pas le meilleur point du jeu, l'histoire est basique, le gentil veut tuer le méchant et venger sa mère, il y'a quelques rebondissements qui rendent le scénario assez intéressant, même si pas top, toutes les qualités du jeu font qu'on ne fait même pas trop attention au scénario.



Spoiler:
 

Malgré toutes ses qualités, le jeu est sorti en très peu d’exemplaires en France, le trouver en occasion à moins de 70€ complet est un exploit, il fait sans doute parti des jeux les plus rare de la PS1, il n'est pas sorti en Platinium. Le jeu en lui même est un collector rare.

Une note ? 19/20 très largement mérité.

/!\ Disponible sur le PSN US.
Revenir en haut Aller en bas
http://generation-retro.forums-actifs.com
 

[Test] Castlevania Symphony of the Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Est] Castlevania : Symphony of the night & Phoenix Wright : Ace Attorney
» [EST] Notice Castlevania Symphony of the night
» Castlevania Symphony of the Night PS1
» [RECH] Castlevania Symphony of the night PAL FR ps1
» Castlevania symphony of the night pal limited edition EURO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Consoles Retro :: Cinquième Génération :: Playstation-